Accueil > Les témoignages > Agriculture biologique > Une reconversion dans le cidre biologique

Une reconversion dans le cidre biologique

 

M. Cazaillon,
Agent des collectivités territoriales en charge du sport, reconverti dans la production cidricole


Agent des collectivités territoriales en charge du sport, Monsieur Cazaillon a décidé en 2007 une reconversion et a suivi une formation en production cidricole.

Non issu du milieu agricole, mais passionné de gastronomie, Monsieur Cazaillon a fait une formation en alternance, lui permettant d'obtenir un certificat de spécialisation. Compte-tenu de son âge, le projet de Monsieur Cazaillon n'entrait pas dans les critères permettant de recevoir des aides pour son projet, il a donc dû financer l'intégralité de sa formation.

Outre l'activité de production cidricole, Monsieur Cazaillon envisage de développer l'accueil d'enfants, de lycéen pour partager ce savoir faire.

Connaissance de la Safer par la presse journal d'annonces légales « les affiches de Normandie »

Relation avec la Safer : simple, clair, carré.

Pour trouver des terres Monsieur Cazaillon avait « prospecté » autour de son habitation sans succès.

A ses yeux, « la Safer est la garantie de plus d'équité dans l'analyse d'un dossier, sans la Safer je n'aurai pas eu d'accès à la terre, c'est un moyen qui donne plus de chance ». Pour s'installer Monsieur Cazaillon a du trouver des vergers autour de chez lui, sa stratégie consistait à exploiter des vergers de particuliers, en contre partie entretien, récolte, achat des pommes. Pour lui cette activité permet un maintien du patrimoine, d'entretenir des vergers existants et de répondre à sa sensibilité environnementale.

« L'acquisition de cette parcelle permet à la fois d'être autonome, car être tributaire de plusieurs propriétaires fait que l'on s'engage sur du précaire, de choisir les variétés que l'on souhaite développer, l'objectif étant une spécialité de pommes normandes afin de se démarquer sur le marché ».

Type d'agriculture : agriculture raisonnée, sans traitement, avec l'objectif d'une conversion bio. Sur le bio, le choix est évident d'exercer un mode de production respectueux de l'environnement, reconstituer un éco système équilibré autour du verger avec notamment l'implantation de haies.

Retour à la liste des témoignages
 
 
Service proposé par SAFER - Powered by MagicSite